Ce sont les anglais qui ont aiguisé mon intérêt pour la linogravure. C'est une tradition de longue date chez eux, encore très vivace. De nombreux artistes actuels réalisent des oeuvres d'une incroyable diversité.

Cette technique comporte 4 phases :
1) création du modèle et reproduction de ce modèle sur une plaque de linoléum;
2) enlèvement de la matière qui ne doit pas être imprimée;
3) encrage de la plaque de linoléum ainsi gravée (donc encrage des parties non enlevées sur la plaque);
4) impression sur le support choisi (papier, tissus, ...) en pressant ce support sur la plaque encrée.
Cette technique fait partie des techniques de gravures dites "en taille d'épargne".

Phase 1 : le modèle est reproduit sur la plaque de linoléum.

Phase 2 : enlèvement à l'aide de gouges de toute la matière qui ne doit pas être imprimée.

Phase 3 : encrage des parties en relief, qui n'ont pas été enlevées.

Phase 4 : impression sur le support choisi (papier,...) du motif encré.
Le papier est appliqué sur la plaque encrée puis fortement pressé pour que l'encre s'imprime bien sur le papier. Pour ma part, je n'utilise pas de presse.
J'exerce la pression sur le papier à l'aide d'un baren
ou d'autres ustensiles très incongrus ...comme une cuillère en bois !

Et votre création apparaît !
Chaque tirage est différent en linogravure.
L'application de l'encre, la pression exercée sur le papier, tout concoure à ce que chaque impression ait son petit détail différent.
Bien que représentant le même motif, tous sont en fait des originaux.

© Copyright catherineabelmarie.fr 2019